reviews


Béatrice et Bénédict - Hector Berlioz

Théâtre National de l’Opéra-Comique (Paris)

Direction musicale: Emmanuel Krivine

Mise en scène: Dan Jemmett


«...Saluons son superbe duo avec Ursule, la contralto, Élodie Méchain à la fin du premier acte mais aussi la superbe basse Jérôme Varnier en Don Pedro»

25.02.2010 Artistikrezo.com  Marie Torrès



Incoronazione di Poppea - Claudio Monteverdi
Théâtre National de Bordeaux
Direction musicale: Rinaldo Alessandrini
Mise en scène: Robert Carsen / Daniele Guerra


«Jérôme Varnier est un Sénèque à la voix extraordinairement timbrée jusqu’aux tréfonds»
10.06.2009 Sud-Ouest Catherine Darfay



Oedipe - G. Enescu

Théâtre du Capitole de Toulouse

Direction musicale: Pinchas Steinberg

Mise en scène: Nicolas Joël

réalisée par Stéphane Roche

"Saluons l'excellent veilleur du saisissant Jérôme Varnier: la déclamation et la projection du français sont exemplaires. Son jeu prépare idéalement à la scène de la confrontation d'Oedipe et de la sphinge."

ClassiqueNews.com, Alexandre Pham, 20 octobre 2008


"le veilleur expressif de Jérôme Varnier"

Forumopera.com, Maurice Salles, 17 octobre 2008


"Jérôme Varnier un formidable veileur"

La Croix, Bruno Serrou, 16 octobre 2008


"le Veilleur de nuit de Jérôme Varnier en deux mots rappelle la grande tradition des basses nobles françaises"

Concertclassic, Jean-Charles Hoffelé, 15 octobre 2008



Le Barbier de Séville - G. Rossini

Festival de St Céré

du 31 Juillet au 13 Août 2008

Direction musicale; Corinne Durous

Mise en scène: Olivier Desbordes

"Jérôme Varnier campe un Basilio particulièrement inquiétant mais servi par une prestation vocale à tous égards remarquable."

Concertonet.com - The Classical Music Network, Simon Corley, Août 2008


"quant à Jérôme Varnier, il campe un Basile plus désopilant que vraiment inquiétant, très au second degré : voix splendide, haute stature, gestes amples et mains expressives, et plus encore sourire enjôleur à la Patrick Bouchitey de La Vie est un long fleuve tranquille, il propose une nouvelle lecture de ce personnage habituellement un peu trop stéréotypé."

Jean-Marcel Humbert - ForumOpera, Août 2008

 



Macbeth - G. Verdi

Auditorium, Dijon

du 29 février au 6 Mars 2008

Direction musicale: Dominique Trottein

Mise en scène: Eric Perez

"L'honnêteté et le refus de l'effet facile sont également les qualités premières de Jérôme Varnier, que nous rêvions d'entendre dans un rôle plus marquant que Zuniga dans Carmen (à Toulouse l'an dernier) ou Samuel dans Un Ballo in Maschera (à Bordeaux récemment). Dans un concert international où les basses verdiennes ne sont pas légion, son Banquo à la fois autoritaire et expressif mérite toute notre attention et celle des directeurs de théâtre."

Opéra Magazine, Richard Martet, Avril 2008

 



Capriccio - R. Strauss

Opéra National de Paris - Palais Garnier

du 8 au 28 septembre 2007

Direction musicale: Hartmut Haenschen

Mise en scène: Robert Carsen

"...parfaits Diener luxueusement distribués (...) et tenus par Jérôme Varnier qui campe de sa haute stature et de sa basse noble un Haushofmeister plus aristocratique que sa patronne, chanteur splendide qui met dans son allemand impéccable une théorie de sous-entendus. De tous c'était lui qui avait le mieux saisi l'esprit de Strauss, avec Olaf Bär, frérot bon vivant qui va s'encanailler sans atermoiements avec sa Clairon."

Concert Classic - Jean-Charles Hoffelé



 

Carmen - G. Bizet

Théâtre du Capitole de Toulouse

du 12 au 22 Avril 2007

Direction musicale: Günter Neuhold

Mise en scène: Nicolas Joël

"...Zuniga de fière stature d'un Jérôme Varnier qui mérite mieux que les seconds plans..."

Opéra Magazine, Richard Martet, Juin 2007


"...le Zuniga tranchant et si juste de Jérôme varnier..."

Concert Classique, Jean-Charles Hoffelé, 24 Avril 2007


"...des seconds rôles masculins excellents : Jérôme Varnier en Zuniga (relief, tenue, élégance), Francis Dudziak et Philippe Do en contrebandiers, tout simplement parfaits de précision, de couleur et d’esprit (et de diction!)."

L'ISOLA DISABITATA - Vendredi 20 Avril 2007



 

Requiem - G. Verdi

Auditorium de Dijon

24, 25 Mai 2007

Direction musicale: Jean-François Verdier

"Concernant les solistes, deux d’entre eux nous causeront la plus forte impression : la basse Jérôme Varnier, saisissant dans le récitatif mors stupebit, par exemple, et dont la prestance scénique, les graves amples et profonds vous provoquent littéralement le frisson ; et quel superbe Confutatis nous livre-t-il !

Resmusica, Edouard Bailly, 29/05/2007



 

La Vida Breve - Manuel de Falla

Théâtre Mogador - Paris

Direction: Rafael Frühbeck de Burgos

Orchestre de Paris, Mai 2006

"Le couple des "Vieux" est plus équilibré. Marie-Ange Todorovitch campe une abuela impressionante, Jérôme Varnier imposant un fort tempérament dans ses sobres interventions."

Opéra Magazine, Jacques Bonnaure, Juillet-Août 2006




Cantates de J.S. Bach (BWV 211, 213, 198)

Opéra National du Rhin, Strasbourg

Mars/Avril 2006

Mise en scène: Jean Liermier

Direction musicale: Sébastien Rouland

"Beau succès pour la première des Cantates profanes métamorphosées en action scénique ...Et le timbre de vraie basse de Jérôme Varnier, impavide dans le diapason grave à 440, donne une autorité incontestable à son rôle de père. Tous en scène d'une élégance parfaite, qui n'est pas la moindre qualité du spectacle."

Dernières Nouvelles d'Alsace, Christian Fruchart, 12 Mars 2006


"La plus célèbre des Cantates est celle du "café" où Jérôme Varnier (le père) aborde le premier air avec une truculence réjouissante et un brio étourdissant."

L'Alsace, Pierre Chevreau, 12 Mars 2006



 

Il Barbiere di Siviglia - G. Rossini

Opéra de Dijon, Janvier 2006

Mise en scène: Olivier Desbordes

Direction musicale: Jean-François Verdier

"...Quant à Jérôme Varnier dans Basilio, on est saisi par la puissance, l’ampleur d’une telle voix de basse, idéalement timbrée se dit-on pour le rôle de Sarastro, en particulier"

Edouard Bailly, Resmusica, 05/02/2006



 

Werther - Massenet

Théâtre São Carlos de Lisbonne, Janvier 2003

Mise en scène: Graham Vick

Direction musicale: Alain Guingal

"Jérôme Varnier built an affectionnate and paternal Bailli with dark, yet soothing tones."

Classical Voice, 4 Mars 2004



 

Le Balcon - Peter Eötvös
Festival d'Aix-en-Provence, Juillet 2002
Mise en scène: Stanislas Nordey
Direction musicale: Peter Eötvös

"De magnifiques chanteurs-comédiens mènent l'office, en particulier la contralto Hilary Summers, qui, en régente de claque, en remontrerait à madame Claude, et la basse Jérôme Varnier, sosie déluré d'Yves Montant ou de Franck Sinatra"

Gilles Macassar, Télérama n°2742, 31 Juillet 2002



 

Pelléas et Mélisande - Claude Debussy

Version concert

Mahler Chamber Orchestra, direction: Marc Minkowski

Opéra-Comique (Paris), le 30 Avril 2002

"...l'Arkël impressionnant et bouleversant de Jérôme Varnier au physique de Zidane et à la voix de bronze chantant..."

Le Figaro, Jacques Doucelin, 01.05.2002


"Excellent Arkel, sonore, bien timbré, à la prononciation parfaite, du pourtant très jeune, du moins pour ce rôle, Jérôme Varnier."

Forum Opera, Catherine Scholler


"Jérôme Varnier, également présent à Rennes, incarnait ici un Arkël encore plus convaincant. Même s'il a plutôt l'âge de Pelléas que celui de son Grand-Père, le chanteur investit aujourd'hui ce rôle avec une maturité, une sensibilité à donner le frisson. Sa voix ample et admirablement conduite achevait d'impressionner"

La Lettre du Musicien n°268, Philippe Thanh, Mai 2002



Pelléas et Mélisande - Claude Debussy

Mahler Chamber Orchestra

direction: Marc Minkowski

17 April 2002, Teatro Comunale, Ferrara

"Jérôme Varnier made a powerful and authoritative Arkël in spite of his surprisingly youthful appearance"

www.andante.com, Andrea Sancini



 

Pelléas et Mélisande - Claude Debussy

Opéra de Rennes, Mars 2002

Direction: Patrick Davin

Mise en scène: Alain Garichot

"Jérôme Varnier, superbe et jeune Arkël..."

Opéra International, Avril 2002

"Jérôme Varnier incarne un Arkël superbe d'émotion"

La Lettre du musicien, Philippe Thanh



 

Pelléas et Mélisande - Claude Debussy

Oper Leipzig, Januar-Februar 2001

Direction : Marc Minkowski, Regie : John Dew

"Der König Arkel Jérôme Varniers ist von überwältigender Bassautorität"

(Le roi Arkel de Jérôme Varnier fait preuve d'une voix de grandiose)
Opernwelt, Dieter David Scholz, März 2001

"Die Figur des uralten Arkel bietet den (meist jungen) Sängern wenig Profilierungs-möglichkeit, was aber den französischen Bass Jérôme Varnier nicht sonderlich verunsicherte. Sonor verströmte seine Stimme den Glauben an das bessere Ende dieser Familiengeschichte"

(Le personnage du vieil Arkel offre aux chanteurs (généralement jeunes) peu de possibilité de jeux de physionomie ce qui n'a pas semblé perturber le jeune français Jérôme Varnier. C'est grâce aux timbres chauds de sa voix de basse que l'auditeur peut croire à une issue apaisée de cette histoire familiale)
Das Opernglas, K.-G. von Karais, März 2001

"Jérôme Varnier als sehend blinder Arkel verband resignierte Greisenhaftigkeit mit sehr fein gesungener Güte".
Sächsische Zeitung, Irene Tüngler, 22.01.01

"Als Arkel besticht Jérôme Varnier mit wohlklingend ausdrucksvollem Bass"

(Jérôme Varnier en Arkel séduit par une voix de basse particulièrement expressive)
Braunschweiger Zeitung, Andreas Berger, 26.01.01

Großen Eindruck machte auch Jérôme Varnier als Arkel, der der gütigen Wärme des “weisen Alten” so wunderbar stimmlichen Ausdruck zu verleihen wußte. Schon die durch Debussy in mildem Blechbläserschein prägnant eingefaßte Sentenz des ersten Aktes “Es geschieht vielleicht nichts ohne Grund” strömte herrlich dahin.

(Jérôme Varnier a fait grande impression en Arkel. Il a su conférer à la douce chaleur « du vieux sage » une expression vocale exceptionnelle. Dans la réplique du premier acte « Il n'arrive pas d'événements inutiles » que Debussy exprime avec l'éclat expressif des cuivres, sa voix fait merveille)
Leipzig Almanach Tag, Wolfgang Gersthofer

Jérôme Varnier als sehend blinder Arkel verzichtete auf donnerndes Patriarchengehabe zugunsten einer sängerisch diffizil gestalteten Güte

(Jérôme Varnier en Arkel aveugle voyant renonce à des inflexions sonores patriarcales au profit d'une qualité que le chanteur sait exprimer en maîtrisant les difficultés)
Neues Deutschland, Laura Naumburg, 24.01.01

(articles traduits par Clara Tessier)



Il Barbiere di Siviglia - G. Rossini

Festival de St Céré, Août 1999
Direction musicale: Dominique Trottein
Mise en scène: Olivier Desbordes

"...On a plaisir néanmoins à constater l'extraordinaire maîtrise d'un autre membre de la troupe lyonnaise, la superbe basse Jérôme Varnier qui a dominé la soirée dans le rôle de basile, tant par son engagement scénique que par la chaleur de son timbre."
Le Figaro, Jacques Doucelin, Août 1999



Récital de Mélodies françaises

Opéra National de Lyon, Décembre 1998

Piano: Alexandre Tharaud

"...Dans plusieurs ouvrages lyriques et tout récemment dans Ariane et barbe-bleue de Dukas, on put savourer son chant musical, solide au médium large et au grave sonore, comme sa belle présence scénique. Son récital consacré à la mélodie française a largement confirmé la chose, y ajoutant infiniment de subtilité et de raffinement (mais sans affectation aucune), un phrasé impeccable, une diction à citer en exemple et un mélange d'émotion et d'humour qui faisait merveille."

Lyon-Figaro, Gérard Corneloup, Décembre 1998

 

Jérôme Varnier, artiste lyrique, basse

Jerome Varnier, opera singer, bass